Accueil » Mounier: médiation en danger/Raccourcir les délais



Mounier: médiation en danger/Raccourcir les délais

Ecrit par Marie-Odile Novelli le 09/01/2011

LYCEE MOUNIER :

1. La médiation en danger

- JJ Queyranne nomme un médiateur (sur proposition de Ph Merieu, Europe Ecologie). lire )
-Mounier, attention période dangereuse, remobilisons nous lire sur le site ADES)

2. Objectif : raccourcir les délais

- Les délais ne sont pas necessairement si longs que la région et le rectorat l'affirment : certaines solutions techniques innovantes, modulables qui permettent d'aller bien plus vite et de ne pas gaspiller d'argent dans du temporaire type algéco doivent être examinées.

Voici en substance ce que j'ai fait parvenir au cabinet de Mr Queyranne


Objet: étude reconstruction Lycée MOUNIER

Marie Odile Novelli,
Vice présidente déléguée à la politique de la ville, au logement, aux solidarités.


Lors de la dernière session du Conseil régional, le 16 Décembre, je vous ai fait parvenir, ainsi qu'à la Vice Présidence, un dossier de types de solutions pour la reconstruction de Mounier, sur lequel nous avons échangé et dont je voudrais à nouveau souligner l'intérêt.

Une des difficulté du programme de reconstruction du Lycée Mounier à Grenoble est la durée.
A ce titre, nous pouvons sans doute nous inspirer de procédés mis au point dans le cadre de la construction et de la rénovation urbaine, qui peuvent permettre de réduire à moins d'an an ( 7 mois si les permis de construire sont accordés) certaines opérations de construction, faciles à monter, et susceptibles de créer de l'emploi qualifié et d'insertion.

C'est pourquoi je vous ai proposé à toutes fins utiles de prendre connaissance de procédes rhonalpins primés par le programme CQFD3, lancé par le PUCA ( Plan Urbanisme Construction architecture) et l' ANRU.

Parmi ces procédes, des bâtiments modulables et évolutifs, durables, pérennes, qui, à l'inverse des algécos, donnent une grande souplesse dans la mise en oeuvre de projets de construction/ rénovation.

Ainsi il serait possible d'envisager par ex. une partie de la reconstruction quasi immédiatement, et d'imaginer une évolution dans l'affectation de ces locaux.

Il me semblerait fort regrettable de ne pas étudier ces possibilités et de ne pas envisager des délais raccourcis et /ou des bâtiments évolutifs dans le cahier des charges de l'appel d'offre avant de lancer les travaux .

Bien cordialement,

Marie Odile NOVELLI

Poster un commentaire

Nom / Pseudo :
Courriel :
Titre :
Commentaire :
 

© Yann Novelli